Dès 6h ce jeudi matin, l’intersyndicale du centre pĂ©nitentiaire de Laon dans l’Aisne a dĂ©posĂ© des palettes et des pneus devant l’entrĂ©e de la prison. Une quarantaine de surveillants sur 125 est mobilisĂ©e pour ce blocage symbolique.
Aucune structure privĂ©e n’a pu entrer ce matin dans l’Ă©tablissement. Un mouvement qui n’aura pas de consĂ©quences sur les parloirs puisqu’il n’y en a pas le jeudi.

Les grévistes dénoncent le climat de violence qui règne au centre pénitentiaire : ces dernières semaines, 2 surveillants ont été agressés par des détenus. Ils demandent à ce que les 3 ou 4 détenus dits difficiles soient déplacés et pointent du doigt la surpopulation carcérale : à Laon, 500 détenus seraient incarcérés pour 390 places. Le sous-effectif est également un problème : selon les syndicats, il manquerait 25 personnes parmi le personnel.
Le blocage devrait ĂŞtre levĂ© en dĂ©but d’après-midi.
France3