Un surveillant de la maison d’arrĂȘt de Nice a Ă©tĂ© la victime collatĂ©rale d’une altercation entre dĂ©tenus ce dimanche.Ce personnel pĂ©nitentiaire Ă©tait en train de servir les repas lors que vers 11 h 30 il a du intervenir en urgence dans une cellule. Deux dĂ©tenus Ă©taient en train de se battre.

L’agent en a extrait un pour mettre fin Ă  l’incidence, c’est alors que le second dĂ©tenu a tentĂ© de lui assĂ©ner un violent coup de pied.
Le dĂ©tenu n’a pas Ă©tĂ© directement touchĂ© par le coup. Mais le pied du dĂ©tenu Ă  heurter la porte de la cellule que le surveillant a pris en pleine tĂȘte. RĂ©sultat : quatre points de suture.
Le syndicat Ufap-Unsa dĂ©nonce cette nouvelle agression qui, pour cette organisation, est la consĂ©quence de la surpopulation rĂ©currente de la maison d’arrĂȘt de Nice.

PrÚs de 680 détenus cohabitent actuellement dans cet établissement prévu pour en accueillir 356.
Nordine Souab, secrĂ©taire du syndicat Ufap-Unsa, demande Ă  l’administration pĂ©nitentiaire, mais aussi Ă  la prĂ©fecture et aux Ă©lus de prendre « leurs responsabilitĂ©s » pour que le dĂ©sengorger au plus vite la prison de Nice.
Le ministre de la Justice en visite Ă  Nice avait promis des transferts de prisonniers, notamment dans le quartier des femmes…
« On attend toujours », déplore Nordine Souab.
Nice-Matin

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.