🇫🇷 Nice : un surveillant poursuivi pour avoir fourni des téléphones à des détenus

Ce gardien a Ă©tĂ© suspendu et placĂ© sous contrĂ´le judiciaire. 
Un gardien de la prison de Nice (Alpes-Maritimes), accusĂ© d’avoir fourni des tĂ©lĂ©phones portables Ă  des dĂ©tenus, a comparu ce vendredi, Ă  l’issue de sa garde Ă  vue, devant le tribunal correctionnel de Nice, rapporte le quotidien Nice Matin. L’homme sera jugĂ© le 21 juin prochain. Il a d’ici lĂ  Ă©tĂ© placĂ© sous contrĂ´le judiciaire avec interdiction d’exercer.
Ce gardien, poursuivi pour «introduction illicite d’objets Ă  l’intĂ©rieur de la prison (les tĂ©lĂ©phones portables) et usage de produits stupĂ©fiants retrouvĂ©s Ă  son domicile» comparaissait en compagnie de trois autres personnes, parmi lesquelles deux dĂ©tenus, l’un sous bracelet Ă©lectronique, et l’autre en libertĂ© conditionnelle. Tous deux sont poursuivis pour recel, le dernier Ă©tant pour sa part poursuivi pour remise ou sortie irrĂ©gulière d’objets de dĂ©tenu. Ils ont Ă©galement Ă©tĂ© placĂ©s sous contrĂ´le judiciaire dans l’attente de leur procès le 21 juin.
Plusieurs agressions contre les gardiens
 Cette affaire intervient alors que la prison de Nice connaĂ®t depuis quelques semaines une situation marquĂ©e par une forte surpopulation carcĂ©rale et des agressions Ă  rĂ©pĂ©tition contre les gardiens. Ă€ la suite de ces agressions commises par des dĂ©tenus, deux actions de dĂ©brayage, dont la dernière lundi dernier, ont rĂ©cemment Ă©tĂ© organisĂ©es dans la prison par le personnel pĂ©nitentiaire.

 En 2014, dĂ©jĂ , un gardien de cette prison de Nice s’Ă©tait retrouvĂ© impliquĂ© dans un trafic de stupĂ©fiants. Il avait Ă©tĂ© condamnĂ© en première instance Ă  trois ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis.

Le Parisien

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.