Ce gardien a Ă©tĂ© suspendu et placĂ© sous contrĂ´le judiciaire. 
Un gardien de la prison de Nice (Alpes-Maritimes), accusĂ© d’avoir fourni des tĂ©lĂ©phones portables Ă  des dĂ©tenus, a comparu ce vendredi, Ă  l’issue de sa garde Ă  vue, devant le tribunal correctionnel de Nice, rapporte le quotidien Nice Matin. L’homme sera jugĂ© le 21 juin prochain. Il a d’ici lĂ  Ă©tĂ© placĂ© sous contrĂ´le judiciaire avec interdiction d’exercer.
Ce gardien, poursuivi pour «introduction illicite d’objets Ă  l’intĂ©rieur de la prison (les tĂ©lĂ©phones portables) et usage de produits stupĂ©fiants retrouvĂ©s Ă  son domicile» comparaissait en compagnie de trois autres personnes, parmi lesquelles deux dĂ©tenus, l’un sous bracelet Ă©lectronique, et l’autre en libertĂ© conditionnelle. Tous deux sont poursuivis pour recel, le dernier Ă©tant pour sa part poursuivi pour remise ou sortie irrĂ©gulière d’objets de dĂ©tenu. Ils ont Ă©galement Ă©tĂ© placĂ©s sous contrĂ´le judiciaire dans l’attente de leur procès le 21 juin.
Plusieurs agressions contre les gardiens
 Cette affaire intervient alors que la prison de Nice connaĂ®t depuis quelques semaines une situation marquĂ©e par une forte surpopulation carcĂ©rale et des agressions Ă  rĂ©pĂ©tition contre les gardiens. Ă€ la suite de ces agressions commises par des dĂ©tenus, deux actions de dĂ©brayage, dont la dernière lundi dernier, ont rĂ©cemment Ă©tĂ© organisĂ©es dans la prison par le personnel pĂ©nitentiaire.

 En 2014, dĂ©jĂ , un gardien de cette prison de Nice s’Ă©tait retrouvĂ© impliquĂ© dans un trafic de stupĂ©fiants. Il avait Ă©tĂ© condamnĂ© en première instance Ă  trois ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis.

Le Parisien

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.