L’histoire tourne au feuilleton. Durant la nuit de dimanche Ă  lundi, les surveillants de la maison d’arrĂŞt de Bois-d’Arcy (Yvelines) ont observĂ© depuis leur mirador quatre appareils volants qui passaient au-dessus des murs de l’établissement.Des drones avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© repĂ©rĂ©s par les surveillants durant la nuit de mercredi Ă  jeudi puis dans celle de jeudi Ă  vendredi. Les fouilles des alentours n’avaient rien donnĂ©. 

C’est une situation inquiĂ©tante pour les autoritĂ©s, car le pilote d’un drone, petit et silencieux, pourrait profiter d’un relâchement de la vigilance des gardiens pour dĂ©poser des armes ou de la drogue dans l’enceinte de la prison.

Le commissariat de Plaisir poursuit les investigations.

Le Parisien