🇫🇷 Béziers : Deux surveillants agressés et blessés par un détenu ! 

Ce lundi 1er mai, deux surveillants de la prison du Gasquinoy Ă  BĂ©ziers, ont Ă©tĂ© agressĂ©s en fin d’après-midi. Alors qu’ils distribuaient le repas au quartier arrivant, un dĂ©tenu tenant dans une main une chaussette avec un verre dedans et dans l’autre une lame artisanale, les a menacĂ©.Un des deux surveillants l’a alors saisi au niveau de la main tenant l’arme, mais avec la chaussette, le dĂ©tenu est parvenu Ă  porter un coup sur la tĂŞte de l’autre agent. Tous les deux ont Ă©tĂ© conduits aux urgences pour se faire soigner. Un des surveillants est blessĂ© au niveau du coude tandis que le second ressort de l’hĂ´pital avec six agrafes au niveau du cuir chevelu !

DĂ©jĂ  des menaces

 » Il y a quelques jours, ce dĂ©tenu avait prĂ©venu vouloir « se faire » le surveillant qui a Ă©tĂ© blessĂ© Ă  la tĂŞte, il a donc rĂ©ussi son coup, s’insurge Nicolas Burtz, de FO pĂ©nitentiaire.Les raisons de cet acharnement remontent Ă  2011. Ce dĂ©tenu avait dĂ©jĂ  agressĂ© ce mĂŞme collègue en lui assĂ©nant un coup de tĂŞte. Il lui avait alors ouvert la lèvre. »
Présenté devant la justice ce détenu avait été condamné à 1 an de prison et 1000€ de dommages et intérêts.

Un blocage Ă  venir ?

« Il est inadmissible de voir qu’un dĂ©tenu qui a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  la suite d’un dĂ©pĂ´t de plainte d’un surveillant puisse croiser Ă  nouveau ce surveillant. Il aurait dĂ» ĂŞtre transfĂ©rĂ© immĂ©diatement « , ajoute encore Nicolas Burtz. » Notre syndicat ne cesse de rĂ©clamer le transfert immĂ©diat lorsqu’il y a une agression et un dĂ©pĂ´t de plainte envers un dĂ©tenu. Devant un tel degrĂ© de violence, nous n’aurons d’autre choix que de manifester notre mĂ©contentement. »
Midi Libre

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.