Le Syndicat pénitentiaire de surveillants organise un rassemblement, depuis 6h, mardi 6 juin, devant le centre pénitentiaire des Baumettes, à Marseille, afin de protester contre les conditions de travail et les dysfonctionnements aux Baumettes 2.Tensions entre les détenus et le personnel

Ce nouvel établissement a accueilli les premiers détenus mi-mai, mais, selon Cyril Antolin, délégué régional du SPS, « il y a des problèmes de télé, des problèmes techniques de matériel, de mobilier » qui créent une forte tension entre les détenus et le personnel pénitentiaire.
Ces dysfonctionnements Ă©taient connus bien avant l’ouverture, et la direction locale s’Ă©tait engagĂ©e, au ministère de la Justice, Ă  rĂ©gler les problèmes bien avant que les Baumettes 2 ouvre, ça n’a pas Ă©tĂ© le cas, donc, aujourd’hui, les surveillants ont Ă©tĂ© envoyĂ©s Ă  l’abattoir.

« Pour vous donner un exemple, jeudi dernier, un surveillant s’est pris une bouteille d’urine en plein visage, ce sont des mini-mutineries en bâtiment », explique Cyrile Antolin

« De gros problèmes de ressources humaines »

« Au-delĂ  des problèmes techniques, il y a aussi de gros problèmes de ressources humaines, des heures qui ne sont pas payĂ©es, ajoute le syndicaliste. Aujourd’hui, un surveillant ne peut pas avoir de vie familiale, il ne peut rien prĂ©voir, il a son planning au jour-le-jour ».
Le syndicat prĂ©voit une opĂ©ration escargot entre les Baumettes et la prĂ©fecture, oĂą ses reprĂ©sentants doivent ĂŞtre reçus Ă  9 heures, avant un rassemblement devant l’hĂ´tel de ville de Marseille.

France TV Info