De nouveaux incidents ont éclaté, lundi. La surpopulation à eu raison de quelques prisonniers et des échauffourées ont eu lieu en cellule occasionnant des blessures entres détenus, nécessitant l’intervention du médecin de permanence, selon le syndicat FO-Pénitentiaire.

Ce mardi, c’est un détenu finissant de purger sa sanction disciplinaire qui en fin de matinée, en guise d’au revoir, s’en est pris au gradé du quartier disciplinaire, le blessant au poignet, suffisamment gravement pour que celui-ci soit ce soir en arrêt de travail pour une durée qu’un médecin légiste appréciera dans les jours à venir.

Deux surveillants témoins des violences sont venus lui prêter main forte, mais ont également été malmenés. Ils sont plus légèrement blessés.

Force ouvrière dénonce encore « le surencombrement que subissent les établissements pénitentiaires de la direction interrégionale de Toulouse, dont Villeneuve-lès-Maguelone » et condamne « les postes laissés sans personnel de surveillance trop régulièrement qui deviennent des zones de non droit ou règnent le racket, les caïds et les agressions en tout genre. L’été sera chaud ».

Ces violences subies par le personnel de la prison située au sud de Montpellier interviennent une semaine après qu’un gardien ait été blessé.

E-Metropolitain