Un gardien de la maison d’arrêt du Val-d’Oise a été victime d’une agression de la part d’un détenu, dénonce ce vendredi le syndicat FO de la Mavo. Les faits se sont produits le matin même.

« Un surveillant stagiaire en poste au Bâtiment F2 s’est fait lâchement agresser par un détenu », indique Jérôme Nobécourt, délégué régional FO pénitentiaire Paris, qui précise que son collègue venait de saisir dans la cellule deux téléphones portables avec leur chargeur et les cartes SIM. « Après les menaces, insultes habituelles et quotidiennes, le détenu a assené trois coups de poing : deux au niveau de l’arcade sourcilière et un autre au niveau de la mâchoire. Il a fallu l’intervention de ses collègues. »

Des faits qui interviennent deux jours après les incidents de mercredi, en fin de promenade. Dans l’après-midi, 150 détenus avaient refusé de regagner leurs cellules. D’importants effectifs de maintien de l’ordre avaient dû être déployés sur le site d’Osny, la situation redevenant calme à 20 h 30.

Par ailleurs, le syndicat FO pénitentiaire, qui apporte son soutien au gardien et refuse « que la violence s’installe dans la détention », organise le 27 juin une journée nationale de mobilisation.

Le Parisien

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.