François Bayrou, le ministre de la Justice, annonce qu’il quitte le gouvernement. Un dĂ©part qui fait suite Ă  celui de Sylvie Goulard.
Après Sylvie Goulard : François Bayrou. Le ministre de la Justice d’Édouard Philippe vient d’indiquer qu’il quittait le gouvernement. Il tiendra une confĂ©rence de presse Ă  17 h.

Un jour après le dĂ©part de Sylvie Goulard. Mardi, Sylvie Goulard, ministre des ArmĂ©es, avait annoncĂ© son dĂ©part du gouvernement pour « être en mesure de dĂ©montrer librement [sa] bonne foi » dans l’affaire des assistants parlementaires des eurodĂ©putĂ©s MoDem, parti dont François Bayrou est le prĂ©sident.
DĂ©but juin, François Bayrou avait prĂ©sentĂ© son projet de loi dit de moralisation politique, mesure phare du programme d’Emmanuel Macron dont l’application Ă©tait considĂ©rĂ©e par François Bayrou comme une condition essentielle de son ralliement Ă  Emmanuel Macron avant le premier tour de l’Ă©lection prĂ©sidentielle.

Le remaniement n’est plus seulement un remaniement » technique ». Le nouveau gouvernement d’Édouard Philippe devrait ĂŞtre connu d’ici 18 heures. D’abord considĂ©rĂ© comme un simple remaniement technique post-lĂ©gislatives, ce remaniement va donc prendre une ampleur qui Ă©tait loin d’ĂŞtre envisagĂ©e il y a quelques jours, puisque trois ministres, clĂ©s, dont deux rĂ©galiens, quittent leur poste.
Marielle de Sarnez, ministre des Affaires Ă©trangères, a Ă©galement annoncĂ© qu’elle quittait le gouvernement. Elle devrait pendre la tĂŞte du groupe MoDem Ă  l’AssemblĂ©e nationale.
Europe1