Jeudi 29 juin 2017, le tribunal correctionnel d’Alençon (Orne) a condamnĂ© un dĂ©tenu du centre pĂ©nitentiaire de CondĂ© sur Sarthe Ă  quatre ans et demi de prison supplĂ©mentaire. L’audience a Ă©tĂ© particulièrement mouvementĂ©e.
Damien Sarotte, 26 ans, est incarcĂ©rĂ© depuis ses 16 ans pour avoir tuĂ© la mère de quelqu’un avec qui il s’Ă©tait bagarrĂ©. Il a d’abord Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ© Ă  La Martinique dont il est originaire. Puis en mĂ©tropole.

Multiples incidents en détention
Depuis 2015, en prison, il s’est rendu coupable d’insultes, d’agressions, de menaces de mort envers quinze surveillants de quatre prisons dans lesquelles il a successivement Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ©: je vais faire venir des copains pour te tuer sur le parking »,  » je vais te tuer toi et ta femme « , « on va violer ta mère, te dĂ©couper au coupe-coupe »…
Dernière agression en date: le 12 juin 2017 Ă  CondĂ© sur Sarthe (Orne). L’audience du tribunal correctionnel d’Alençon s’est dĂ©roulĂ©e sous très haute surveillance policière, le dĂ©tenu très musclĂ© faisant une tĂŞte de plus que tous les policiers.
Audience perturbée
L’audience a Ă©tĂ© marquĂ©e par de nombreux incidents, le dĂ©tenu dans la provocation systĂ©matique, faisant son show, jouant de sa force physique, coupant la parole Ă  la PrĂ©sidente du tribunal: « Vous vous prenez pour qui, vous me laissez parler, putain, c’est pas possible… « , usant aussi du tutoiement.
Interruption d’audience
L’audience a dĂ» ĂŞtre interrompue et le dĂ©tenu momentanĂ©ment Ă©vacuĂ© Ă  cause de son attitude provocante, s’affalant sur la banquette dans le box des accusĂ©s, les pieds posĂ©s sur la grille qui enferme le box.
Bizarrement au bout de quelques minutes, le dĂ©tenu est revenu assister Ă  son procès, dans un calme olympien jusqu’Ă  l’Ă©noncĂ© de sa condamnation. Outre quatre ans et demi de prison supplĂ©mentaires, il devra payer 6 300 euros d’indemnitĂ©s Ă  l’ensemble de ses victimes.
Tendance Ouest