A peine remis, le rapport alarmiste de la Cour des comptes sur la situation budgĂ©taire de la France est dĂ©jĂ  en partie suivi. Le ministre des Comptes publics GĂ©rald Darmanin a annoncĂ© ce jeudi soir sur France 2 qu’il n’y aura « pas d’augmentation du point d’indice ».
« Le prĂ©sident de la RĂ©publique et le Premier ministre m’ont demandĂ© de travailler Ă  des propositions sans augmentation d’impĂŽt » pour boucler le prochain budget, a-t-il indiquĂ© en donnant pour seule indication qu' »il n’y aurait pas d’augmentation de point d’indice pour les agents de la fonction publique ».

Ce gel du point de l’indice fait partie des pistes proposĂ©es par la Cour dans le cadre de son audit rĂ©vĂ©lĂ© ce jeudi, selon lequel la France doit prendre des mesures d’Ă©conomies pour contenir son dĂ©ficit Ă  3% du PIB cette annĂ©e afin de respecter les traitĂ©s europĂ©ens.

Un an avant l’Ă©lection prĂ©sidentielle, en mars 2016, François Hollande avait dĂ©cidĂ© de donner un coup de pouce « significatif » aux fonctionnaires en annonçant une hausse de 1,2 % du point d’indice . Cette hausse avait mis fin Ă  six annĂ©es « blanches » de toute augmentation gĂ©nĂ©rale pour les quelque 5,3 millions de fonctionnaires de l’Etat, des collectivitĂ©s locales et des hĂŽpitaux.

Mais si l’exĂ©cutif avait dĂ©cidĂ© de lĂącher du lest pour Ă©viter une poussĂ©e de mĂ©contentement alors que la contestation persistait contre la loi El Khomri, ce point d’arrivĂ©e de +1,2 % Ă©tait bien infĂ©rieur aux demandes des syndicats, qui soulignaient une perte de pouvoir d’achat depuis 2010.
Les Echos

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.