Le fait est insolite. Qu’a-t-il bien pu se passer dans la tête de ce chauffeur qui s’est présenté ce jeudi aux environs de 13 h 30 à la prison de Toul ? Son camion dans le sas de sécurité, l’homme qui venait prendre livraison de marchandises semble-t-il, a affirmé qu’il n’avait rien à déclarer de particulier à l’agent de la pénitentiaire censé lui ouvrir la porte. Ce dernier a fait le tour du véhicule puis est allé vérifier l’intérieur. Bingo, une amie du conducteur était tapie sous une couverture !
L’incident s’est arrêté net. L’homme a dû rebrousser chemin illico presto sans pénétrer dans l’enceinte du centre de détention et la directrice n’a pas appelé la police.
« C’est un non-événement, je n’ai rien à dire », nous précise-t-elle au téléphone.
« On parle toujours des trains qui arrivent en retard, jamais de ceux qui arrivent à l’heure ! Or, je remarque que l’agent a parfaitement exécuté sa mission », rétorque Fadila Doukhi, déléguée régionale FO-Pénitentiaire.
Le comportement plus que léger du chauffeur reste un mystère. A-t-il cru qu’on entrait dans ce genre d’endroit comme dans un moulin en compagnie d’une invitée suprise ?
Est RĂ©publicain