Un dĂ©tenu de la maison centrale de Moulins-Yzeure a Ă©tĂ© grièvement blessĂ© Ă  la gorge. Un diffĂ©rend de longue date opposerait les deux hommes. L’agression a Ă©tĂ© violente. Un dĂ©tenu de la maison centrale de Moulins-Yzeure a sautĂ© Ă  la gorge d’un autre dĂ©tenu vendredi 7 juillet. Muni d’une arme blanche artisanale, il l’a grièvement blessĂ©. La victime, 41 ans, a dĂ» ĂŞtre Ă©vacuĂ©e d’urgence Ă  l’hĂ´pital de Moulins pour ĂŞtre suturĂ©. Ses jours ne sont pas en danger.

Les faits se sont dĂ©roulĂ©s dans la cellule de l’auteur prĂ©sumĂ© de l’agression. La victime passait, le matin, dans les cellules pour ramasser le linge des prisonniers. En ouvrant la porte, le dĂ©tenu lui a donnĂ© au moins un coup Ă  la gorge. 
« Le contexte de l’agression est un peu flou », indique Pierre Fermantel, substitut du procureur de la RĂ©publique de Moulins. « Il y aurait un diffĂ©rend entre les deux hommes qui ne date pas du jour des faits ». 
Les surveillants ont sĂ©parĂ© les deux hommes : « Un gardien a saisi la victime pour la sortir de la cellule. On ne peut que saluer la rĂ©activitĂ© et le sang-froid de nos collègues. Ils ont bien rĂ©agi. On n’est pas passĂ© loin de la catastrophe », confie Bruno Pena, secrĂ©taire local de FO pĂ©nitentiaire.

L’agresseur prĂ©sumĂ©, âgĂ© de 45 ans, purge une peine pour meurtre. Il est libĂ©rable en 2026. IncarcĂ©rĂ© Ă  Moulins-Yzeure depuis au moins un an, il n’avait, jusqu’Ă  vendredi, agressĂ© personne souligne FO pĂ©nitentiaire. Le quadragĂ©naire pourrait ĂŞtre poursuivi pour violence aggravĂ©e et, si au vu de son casier judiciaire, la rĂ©cidive est retenu, il risque dix ans de prison.
Les deux dĂ©tenus et les deux surveillants tĂ©moins de cette agression sont entendus aujourd’hui par les policiers du commissariat de Moulins. 
La montagne