L’Ecole nationale de l’administration pĂ©nitentiaire, installĂ©e Ă  Agen depuis une vingtaine d’annĂ©es, participera aux dĂ©filĂ©s du 14-Juillet agenais et parisiens.
«Cette annĂ©e, Ă  l’occasion du dĂ©filĂ© de la fĂŞte nationale, l’Enap aura un pied Ă  Agen et un pied Ă  Paris», c’est ce qu’annonce l’Ecole nationale de l’administration pĂ©nitentiaire. Chaque annĂ©e, cet Ă©tablissement unique en France forme, en formation initiale ou continue, des milliers d’Ă©lèves aux mĂ©tiers de la pĂ©nitentiaire : personnel technique, de surveillance jusqu’aux postes de direction, d’insertion et de probation. Les Ă©lèves viennent de toute la France, dĂ©partements d’outre-mer compris. L’annĂ©e dernière, une promotion de 200 PolynĂ©siens n’Ă©tait pas passĂ©e inaperçue lorsque tous avaient effectuĂ© un mĂ©morable haka Ă  l’occasion de la remise de leurs diplĂ´mes.
A Paris, pour la deuxième année
Le 13 juillet au soir, 78 Ă©lèves surveillants de la 194e promotion ainsi que des personnels de l’École dĂ©fileront Ă  Agen. Le peloton sera menĂ© par Thierry Chauvin, commandant des troupes. «Les entraĂ®nements agenais ont commencĂ© le 6 juillet et se poursuivront jusqu’au 13 juillet au matin afin de rĂ©pondre aux exigences de cet exercice. Ces jeunes recrues se montrent fières et motivĂ©es pour reprĂ©senter l’administration pĂ©nitentiaire lors de la fĂŞte nationale», commente la direction de l’ENAP.
Ă€ Agen, le dĂ©filĂ© dĂ©butera Ă  19 heures, il se dĂ©roule sur le Gravier. Ă€ partir de 19 h 30, un marchĂ© de producteurs se tiendra sur l’esplanade avec possibilitĂ© de se restaurer sur place. Il sera suivi du feu d’artifice Ă  23 heures et de deux bals, un sur le Gravier avec le groupe MĂ©tropole et un autre au cĹ“ur de la caserne des sapeurs-pompiers Ă  Agen.
Le lendemain, huit Ă©lèves lieutenants et 32 personnels membres des ERIS (Equipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ©) fouleront le pavĂ© des Champs-ElysĂ©es, la deuxième fois pour l’administration pĂ©nitentiaire. Ils seront prĂ©cĂ©dĂ©s du drapeau de l’administration pĂ©nitentiaire et de sa garde, et dirigĂ©s par Sophie Bleuet, directrice de l’Enap, qui sera Ă  la tĂŞte du peloton en qualitĂ© de chef de corps.


La depeche