Un surveillant des ERIS qui a défilé le 14 juillet 2017 sur les champs-élysées à Paris nous a accordé un petit interview que nous partageons avec vous.

 Je suis entrĂ© dans la pĂ©nitentiaire en 2009 (175e promotion) oĂą j’ai fait mes dĂ©buts de surveillant en rĂ©gion parisienne. Je me suis par la suite spĂ©cialisĂ© en 2011 après avoir acquis le concours des ERIS.

C’est l’existence des ERIS qui m’a motivĂ© Ă  passer le concours de surveillant (j’Ă©tais Gendarme adjoint volontaire en PSIG Ă  l’Ă©poque).

Pourquoi avoir choisi les ERIS ? Pour les missions diverses et variĂ©es, pour avoir la possibilitĂ© de faire de la formation et ainsi former mes collègues (UHSI-UHSA, PREJ, etc…)

J’ai vĂ©cu le 14 juillet comme un moment unique ! (c’est le genre d’occasion rare surtout pour la pĂ©nitentiaire), j’Ă©tais fier personnellement de faire ce dĂ©filĂ© mais surtout de reprĂ©senter ma profession de surveillant pĂ©nitentiaire qui est rarement sous les feux des projecteurs.

J’aimerais dire Ă  mes collègues que cette annĂ©e, la direction de l’administration pĂ©nitentiaire a choisi de mettre les ERIS Ă  l’honneur pour ce dĂ©filĂ© mais que j’espère sincèrement l’annĂ©e prochaine ĂŞtre derrière mon Ă©cran pour voir nos collègues de dĂ©tention, des PREJ, de la Place VendĂ´me et tous les autres, dĂ©filer Ă  notre place avec la mĂŞme ferveur et fiertĂ©.

J’espère que notre prestation permettra aux « civils » de s’intĂ©resser davantage au mĂ©tier de la pĂ©nitentiaire, cela permettra peut-ĂŞtre de crĂ©er des vocations et de voir nos effectifs augmentĂ©s. Merci Ă  vous tous pour votre soutien.