Mardi 13 juin 2017, Thomas Lechat, un homme de 26 ans dĂ©tenu dans le quartier de semi-libertĂ© de la maison d’arrĂŞt de Caen (Calvados), dĂ©tourne l’attention du gardien lorsqu’il entre dans la cellule, ceci pour mieux lui assĂ©ner un coup de poing au thorax.
Le pronostic vital réservé
ImmĂ©diatement conduit Ă  l’hĂ´pital, son pronostic vital est rĂ©servĂ© deux jours durant. Il a la rate et le foie touchĂ©s. Un arrĂŞt de travail lui est dĂ©livrĂ© pour une pĂ©riode d’un mois.
Le prĂ©venu comparaĂ®t sous simple contrĂ´le judiciaire le mercredi 12 juillet 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen pour les faits de violence et deux dĂ©lits routiers – conduite en Ă©tat d’Ă©briĂ©tĂ© et conduite sans permis – datant du dimanche 30 octobre 2016. « Je n’Ă©tais pas en train de conduire, on Ă©tait cinq dans la voiture. Pour le gardien, je voulais juste chahuter, pas lui faire mal ».
Tentative de suicide
Le procureur pointe que les passagers de la Clio Ă©taient tellement hostiles que les policiers ont dĂ» les gazer afin de calmer la situation. Il rĂ©vèle que le prĂ©venu a une solide rĂ©putation de violence envers ses co-dĂ©tenus. Pour finir, le gardien, qui a peur des reprĂ©sailles de supposĂ©es relations du prĂ©venu Ă  l’extĂ©rieur, a tentĂ© de suicider la semaine dernière. Il requiert 15 mois de prison ferme.
Pour violences volontaires en rĂ©cidive et ses deux dĂ©lits routiers, Thomas Lechat Ă©cope d’un an de prison ferme avec mandat de dĂ©pĂ´t. Il ne pourra pas repasser son permis avant un an. Il indemnisera la victime de 1 500€.

La manche libre