La mère de la petite Fiona, dĂ©cĂ©dĂ©e en 2013 Ă  l’âge de cinq ans, a tentĂ© de mettre fin Ă  ses jours, samedi 29 juillet, Ă  l’aide de mĂ©dicaments. DĂ©tenue Ă  la maison d’arrĂŞt de Corbas (RhĂ´ne), CĂ©cile Bourgeon a Ă©tĂ© hospitalisĂ©e et se trouve actuellement dans un Ă©tat stable, rapporte Le Progrès.  
«Je ne suis malheureusement pas surpris», rĂ©agit Me Gilles-Jean Portejoie, un des avocats de CĂ©cile Bourgeon. «Elle supportait de plus en plus mal que la dĂ©cision d’acquittement de la cour d’assises ne soit pas respectĂ©e», ajoute le pĂ©naliste. En novembre 2016, la cour d »assises de Riom (Puy-de-DĂ´me) avait en effet acquittĂ© CĂ©cile Bourgeon des coups mortels aggravĂ©s sur Fiona, mais elle avait Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  cinq ans de prison, reconnue coupable de quatre dĂ©lits, dont «non-assistance Ă  personne en danger» et «dĂ©nonciation de crime imaginaire» pour avoir montĂ© le scĂ©nario de la disparition de sa fille dans un parc de Clermont-Ferrand en mai 2013. Le procès en appel de la jeune femme se tiendra du 9 au 20 octobre.  
DĂ©tenue depuis septembre 2013, CĂ©cile Bourgeon a depuis ce verdict continuĂ© de dĂ©poser de demandes de remise en libertĂ© sous contrĂ´le judiciaire, «systĂ©matiquement refusĂ©es par la chambre de l’instruction», comme le dĂ©plore Me Portejoie.
L’ex-beau-père de Fiona, Berkane Makhlouf, avait pour sa part Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  20 ans de rĂ©clusion pour violences volontaires ayant entraĂ®nĂ© la mort. La dĂ©pouille de Fiona n’a, pour l’heure, jamais Ă©tĂ© retrouvĂ©e. 

Le parisien