Le procureur adjoint, LoĂŻc GuĂ©rin, a donnĂ© une confĂ©rence de presse, ce mercredi Ă  14 heures, au centre pĂ©nitentiaire de Baie-Mahault. Il a annoncĂ© la fin de la mutinerie, maĂ®trisĂ©e aux alentours de midi.Les gendarmes — de l’antenne locale du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), de la compagnie de Pointe-Ă -Pitre et des mobiles — sont intervenus en fin de matinĂ©e pour ramener le calme et l’ordre dans la prison.

La mutinerie avait dĂ©butĂ© vers 9 h 45 dans le centre de dĂ©tention n° 2, quartier sud. LĂ  oĂą avaient eu lieu des fouilles la veille. L’opĂ©ration avait commencĂ© lundi, ciblant Ă  la fois les deux centres de dĂ©tentions et les deux maisons d’arrĂŞt.

119 cellules et 201 détenus ont été concernés. Les fouilles ont permis de saisir 47 téléphones portables, 75 armes, des produits stupéfiants et différents matériels interdits en détention. A priori les détenus mutins se sont fait saisir des objets.

Ils étaient une vingtaine, dont 5 à 7 meneurs. Ils ont pu être maîtrisés et la mutinerie a pu être contenue. Les détenus impliqués ont été isolés les uns des autres. Une enquête a été ouverte.

Ă€ noter que cette mutinerie, qui intervient au lendemain de fouilles, fait suite Ă  d’autres incidents graves survenus les 18 et 20 juillet au centre pĂ©nitentiaire de Baie-Mahault : une double Ă©vasion et un homicide.

Plus d’informations dans notre Ă©dition de demain jeudi.

Guadeloupe

Vous aimez cet article ? Participez à l'évolution d'actupenit.com avec un don de 1€ !

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.