Le procureur de la rĂ©publique d’Albertville, en Savoie, a demandĂ© ce mercredi l’ouverture d’une enquĂŞte après qu’on a dĂ©couvert que des dĂ©tenus avaient pu tourner un clip dans la prison d’Aiton et la mettre en ligne il y a trois jours.
Sur ce clip tournĂ© entre les murs de la prison d’Aiton, en Savoie, et dont a parlĂ© en premier lieu Le DauphinĂ© LibĂ©rĂ©, on voit des dĂ©tenus, visages dĂ©couverts, fumer, danser, faire la cuisine, jouer Ă  la console, faire de la gym sur fond de morceau de rap, probablement filmĂ©s par des tĂ©lĂ©phones portables. Le fruit de ce tournage illĂ©gal a Ă©tĂ© mis en ligne sur internet il y a trois jours.

Pas une première

Le procureur de la RĂ©publique a demandĂ© ce mercredi l’ouverture d’une enquĂŞte pour l’utilisation de portables au sein du centre pĂ©nitentiaire, explique France Bleu qui a donnĂ© quelques prĂ©cisions sur l’identitĂ© de l’auteur du morceau et de la vidĂ©o. 
L’ensemble serait dĂ» Ă  un rappeur grenoblois qui a choisi le pseudonyme de Bibicraveur. D’après le site internet de la radio publique, l’homme n’en serait pas Ă  son coup d’essai concernant la rĂ©alisation de vidĂ©os dans l’enceinte de la prison. 

Bfm