Jeudi 3 aoĂ»t au parloir de la maison d’arrĂŞt de Nanterre, la fin du rendez-vous touche Ă  sa fin quand le surveillant ouvre les cabines ou se trouve le dĂ©tenu.
Sans raison, une pluie de coups s’est immĂ©diatement abattue sur le surveillant.
Un collègue arrive alors en renfort, il reçoit aussi un violent coup de pied au genou.
bilan de cette agression: le premier surveillant aura 10 jours d’ITT qu’en au deuxième 2 jours d’ITT.

source syndicale