À 26 ans, Cyril est « en récidive de récidive » concernant les dégradations par incendie, comme l’indique le procureur aux juges. Par le même tribunal correctionnel du Havre devant lequel il était de nouveau jugé, le jeune homme a déjà été condamné plusieurs fois pour avoir allumé des incendies. En 2015 et 2016, il est d’ailleurs incarcéré au centre pénitentiaire de Saint-Aubin-Routot pour diverses peines. Dix-sept mentions figurent à son casier.
Un an de prison requis
Le 28 septembre 2016, il recommence. Il met le feu au matelas de sa cellule. « Et ça a bien pris », décrit la présidente. Quand des surveillants entrent dans la pièce, il n’y a plus aucune visibilité. Le détenu est extrait de sa cellule. Celles voisines sont aussi évacuées. Les pompiers et le Samu interviennent. « Ce monsieur a fait courir un risque à tout le monde », dénonce le procureur. En garde à vue, Cyril déclare avoir agi « sur ordre » d’un autre prisonnier. Il aurait pris des somnifères, avant de jouer avec une lame de rasoir sur son matelas et un briquet.
Il parle de deux jours de coma après l’incendie. « Alors qu’il est parti conscient à l’hôpital », peine à comprendre la juge. À l’encontre du multirécidiviste, un an de prison ferme a été requis. Les juges ont prononcé six mois à son encontre. Sur le plan disciplinaire au sein de la maison d’arrêt, le Havrais avait écopé de quarante heures de nettoyage.
Paris-Normandie

Vous aimez cet article ? Participez à l'évolution d'actupenit.com avec un don de 1€ !

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.