🇫🇷 St-Martin-de-Ré : les surveillants de la prison manifestent après une nouvelle agression

Quarante surveillants pĂ©nitentiaires de la centrale de Saint-Martin-de-RĂ© ont manifestĂ©, ce lundi matin, devant les portes de la prison après l’agression de trois de leurs collègues par un dĂ©tenu, vendredi dernier.

Un barrage-filtrant Ă©tait en place, ce lundi matin, devant la prison de Saint-Martin-de-RĂ©. A l’appel de trois syndicats, quarante surveillants pĂ©nitentiaires de la centrale ont tenu Ă  se rassembler pour dĂ©noncer l’agression de trois de leurs collègues, vendredi dernier.
Ce jour-lĂ , les trois agents sont appelĂ©s aux alentours de 17 heures pour une intervention dans une cellule du quartier de la Citadelle : un dĂ©tenu agitĂ© est signalĂ©. MalgrĂ© leur tenue de sĂ©curitĂ©, le prisionnier arrive Ă  blesser deux matons Ă  l’aide d’une lame. L’homme aurait aiguisĂ© le couteau, autorisĂ© en cellule.

Une dizaine d’agressions cette annĂ©e.

L’un touchĂ© Ă  la gorge et l’autre Ă  la jambe, les surveillants sont hospitalisĂ©s en urgence et s’en tirent avec quelques points de suture. Un fait-divers banal dans les couloirs de la prison, accueillant des dĂ©tenus aux longues peines. Une dizaine d’agressions similaires a eu lieu depuis le dĂ©but de l’annĂ©e.
Les syndicats pĂ©nitentiaires (FO, Ufap et SPS) dĂ©noncent la passivitĂ© des pouvoirs publics. Selon eux, de nombreux dĂ©tenus relèvent des services psychiatriques et mettent en danger la vie des surveillants. Cela serait le cas de l’agresseur de vendredi, dĂ©jĂ  signalĂ© pour son comportement violent, d’après les organisations syndicales.
France 3

1 Commentaire

  1. Employer le terme « matons » est plus que dĂ©shonorant pour du personnel pĂ©nitentiaire! Respectez ces hommes et femmes qui exercent ce mĂ©tier avec humanitĂ© quoique n’en dĂ©plaisent Ă  certains qui se rangent du cĂ´tĂ© de la voyoucratie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.