Lundi 14 août. Au centre pénitentiaire de Perpignan, les violences se suivent et ne se ressemblent pas. Vers 9h30, un auxiliaire de la distribution des cantines repose des canettes de boissons dans l’évier en inox d’une cellule, ce qui réveille le détenu. Lequel se met alors à insulter l’auxiliaire, nécessitant l’intervention d’un surveillant. Le détenu donne alors un coup de poing au surveillant, au niveau de la pomette, puis il se retranche au fond de la cellule avec une poêle à la main. Il faudra le renfort de collègues pour le conduire au Quartier Disciplinaire. Là, refusant la fouille, il mord un autre surveillant… Johann Reig, secrétaire du syndicat UFAP Perpignan, indique que ce détenu avait déjà été transféré de la prison de Montpellier en raison d’agressions sur le personnel. Il aurait d’ailleurs dû être placé de force dans le camion de transfert. Le syndicat déplore que l’homme n’ait pas été maintenu en Quartier Disciplinaire pour exécuter sa peine. Les surveillants victimes ont déposé plainte.
Le semaine du Roussillon

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.