CondamnĂ© l’étĂ© dernier pour des faits de violences aggravĂ©es, un dĂ©tenu de 35 ans a Ă©tĂ© autorisĂ© Ă  assister Ă  des obsèques, ce mercredi après-midi, Ă  Auzat-La Combelle, près d’Issoire (Puy-de-DĂ´me). Il en a profitĂ© pour se faire la belle…

L’hélicoptère de la gendarmerie d’Egletons dans le ciel. Un chien spécialisé et une cinquantaine de militaires mobilisés au sol (*). Des moyens conséquents ont été engagés, ce mercredi après-midi, dans le secteur d’Auzat-La Combelle, pour tenter de retrouver la trace d’un trentenaire fraîchement évadé. Mais, ce soir, il demeure introuvable.
Vers 15 h 30, cet homme de 35 ans, détenu depuis treize mois au centre pénitentiaire de Riom, devait assister, selon nos informations, aux obsèques du grand-père de sa petite amie au cimetière d’Auzat. Où il a rapidement faussé compagnie à ses trois gardiens, en civil et non armés.
Condamné à deux ans et demi de prison en juillet 2016
Le trentenaire est très connu de la justice. Il a déjà été condamné à huit reprises pour des vols, des délits routiers ou encore des violences. Sa dernière condamnation remonte au 4 juillet 2016. Jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, il avait écopé de deux ans et demi de prison pour avoir tiré à plusieurs reprises sur la voiture d’un homme, deux semaines plus tôt, en marge d’un concours de pétanque, à Arlanc. C’est cette peine qu’il purgeait jusqu’à hier après-midi et le début de sa cavale. Il était libérable en juin 2018.
(*) Issus des unités des compagnies d’Issoire et Brioude, du peloton de surveillance et d’intervention de Besse et de la brigade motorisée d’Issoire.
La montagne