🇬🇵 Des peines supplémentaires pour les détenus impliqués dans la mutinerie de la prison

Le 2 aoĂ»t dernier, une mutinerie Ă©clatait au centre pĂ©nitentiaire de Baie-Mahault. Deux semaines après les faits, plusieurs prisonniers reconnus par le personnel pĂ©nitentiaire comme ayant pris part Ă  l’Ă©meute, Ă©taient sur le banc des accusĂ©s, pour rĂ©pondre de leurs actes.Ils Ă©taient 9 Ă  comparaĂ®tre, devant le tribunal correctionnel de Pointe-Ă -Pitre, hier, jeudi 17 aoĂ»t. 
1 Ă  2 ans d’emprisonnement supplĂ©mentaire
Les prisonniers devaient rĂ©pondre de deux types d’infractions : participation Ă  l’Ă©meute et destruction et dĂ©gradation de biens en rĂ©union. La procureure gĂ©nĂ©rale demandait des peines comprises entre 2 et 5 ans. Ils ont finalement Ă©copĂ© de peines plus lĂ©gères, allant d’un Ă  deux ans d’emprisonnement supplĂ©mentaire. 

Le premier verra sa peine majorĂ©e d’un an de prison ferme. 4 autres passeront 18 mois de plus derrière les barreaux. Les 4 derniers Ă©copent de 2 annĂ©es supplĂ©mentaires. 
Satisfaction des avocats
Des peines plus lĂ©gères dont se sont fĂ©licitĂ©s les avocats des dĂ©tenus. « Ce qu’on a voulu prĂ©senter comme des Ă©meutes n’Ă©tait qu’une simple manifestation de dĂ©tenus, qui, après la fouille comprenaient qu’on leur enlève ce qui Ă©tait illĂ©gal. Mais ils n’ont pas compris qu’on leur enlève des objets qu’ils avaient achetĂ©s lĂ©galement auprès de l’administration pĂ©nitentiaire. Ils ont voulu en connaĂ®tre la cause et la direction a rĂ©pondu Ă  ces demandes par l’intervention de la brigade, avec des balles en caoutchouc, des grenades et cela a dĂ©gĂ©nĂ©ré », s’est exprimĂ©e Gladys DĂ©mocrite, avocate de l’un des prĂ©venus.

Elle regrette qu’il n’y ait pas eu de dialogue entre la direction de l’Ă©tablissement et les prisonniers. Dialogue, qui aurait, selon elle, permis d’Ă©viter cette Ă©meute. C’est ce que le tribunal a compris, ajoute t-elle. Avant de s’exprimer sur les conditions de dĂ©tention au centre pĂ©nitentiaire de Baie-Mahault. « Je dĂ©plore la situation de la prison. Après tous les derniers Ă©vĂ©nements, Ă©vasion, meutre, il devrait y avoir une remise en question au sein du centre pĂ©nitentiaire de Baie-Mahault ». 
D’importantes fouilles et de nombreuses dĂ©couvertes 
Pour rappel, d’importantes opĂ©rations de fouilles de cellules de prisons ordonnĂ©es par le prĂ©fet de la rĂ©gion Guadeloupe et le procureur de la RĂ©publique de Pointe-Ă -Pitre avaient Ă©tĂ© menĂ©es les 31 juillet et 1er aoĂ»t dernier, au sein de la prison. 75 armes avaient Ă©tĂ© trouvĂ©es, 47 tĂ©lĂ©phones portables, des « produits stupĂ©fiants » et « diffĂ©rents matĂ©riels interdits en dĂ©tention » Ă©galement dĂ©couverts dans 119 cellules
France tv info

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.