Un homme a été blessé à l’arme blanche devant le K’liente, une discothèque située au Havre (Seine-Maritime), dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 août 2017. Son agresseur présumé, en prison pour homicide, était en permission au moment des faits. Détails.
Cette nuit-là, un Havrais âgé de 26 ans s’est présenté à l’hôtel de police du Havre pour relater l’agression qu’il venait de subir, selon une source judiciaire. Cette dernière raconte :
Alors que la victime tentait d’intervenir pour séparer des personnes qui se battaient, l’un des protagonistes de la dispute s’est retourné contre lui et lui a asséné plusieurs coups de couteau.
« CoupĂ© au niveau du cou et du torse, il s’est vu prescrire quatre jours d’incapacitĂ© totale temporaire (ITT) », nous prĂ©cise-t-on. Son agresseur prĂ©sumĂ© a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© peu de temps après l’altercation, dimanche 20 aoĂ»t. 
12 ans pour homicide
Selon une source judiciaire, l’agresseur prĂ©sumĂ© aurait, dans un premier temps, tentĂ© de prendre la fuite au moment de son interpellation, dimanche. Finalement placĂ© en garde Ă  vue, il aurait niĂ© les faits Ă©noncĂ©s par la victime, avant de les reconnaĂ®tre. 
Ă‚gĂ© de 24 ans, ce Havrais est « dĂ©favorablement connu des services de police ». Et pour cause, relate notre source : 
L’auteur prĂ©sumĂ© purge actuellement une peine de 12 ans de prison pour homicide, Ă  la maison d’arrĂŞt du Havre. Il Ă©tait en permission au moment de l’agression. 
Ouverture d’une information judiciaire 
L’agresseur présumé a expliqué « avoir voulu repousser la victime car celle-ci l’empêchait de s’en prendre à une jeune fille ». Il a par ailleurs indiqué que « le couteau lui avait été donné par une connaissance ». Des déclarations qui devront être vérifiées par les enquêteurs.
L’homme va être présenté à François Gosselin, procureur de la République du Havre, mardi 22 août, en début d’après-midi, en prévision de l’ouverture d’une information judiciaire.
À l’issue de cette étape essentielle à la poursuite de l’enquête, il pourrait être mis en examen et jugé devant un tribunal.
Actu