C’est reparti pour un an. Un détenu a été condamné, mercredi après-midi, à douze mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nantes. Selon Ouest-France, qui rapporte l’histoire dans son édition de jeudi, il ne restait pourtant à cet homme que onze jours à purger lorsqu’il s’est évadé, en juin dernier…
Tout commence en juin 2016. L’individu est condamné à un an de prison, qu’il commence à effectuer à la maison d’arrêt de Nantes. Mais à la suite d’une opération au coeur, le juge lui accorde une semi-liberté, et l’affecte à la prison d’Angers pour les derniers jours de sa peine.
En situation d’évasion
« Craignant « d’avoir beaucoup Ă  marcher depuis la gare d’Angers », il choisit de rejoindre un couple d’amis Ă  Châteaubriant, espĂ©rant qu’ils l’amènent directement en voiture », raconte Ouest-France. Problème, ses proches arrivent trop tard. L’homme, alors considĂ©rĂ© en situation d’ Ă©vasion, dĂ©cide de ne pas reprendre le chemin de sa cellule. Les forces de l’ordre ont retrouvĂ© sa trace quelques semaines plus tard, fin juillet, alors qu’il venait de commettre un vol dans un supermarchĂ©.
20 minutes

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.