A partir du 2 octobre prochain le Secours Catholique proposera deux fois par mois une boutique au sein mĂȘme du centre de dĂ©tention d’Uzerche. Les dĂ©tenus pourront y acheter pour un prix trĂšs modique des vĂȘtements qu’ils auront choisis. Une action Ă  la demande de la direction du centre.
Il y a un service de distribution de vĂȘtements au sein du centre d’Uzerche. Mais les dĂ©tenus doivent se contenter de ce qu’il y a. Sans possibilitĂ© de choisir. Le premier intĂ©rĂȘt de cette boutique est lĂ , explique Jean-Luc Aubin, directeur adjoint. « Ce sera vraiment comme dans une boutique Ă  l’extĂ©rieur oĂč le dĂ©tenu pourra choisir parmi des vĂȘtements disponibles, va pouvoir les essayer pour voir s’il se sent bien dedans ». Un plus Ă©vident : « Je suis convaincu que ça va valoriser leur image. On va leur demander de faire quelque chose pour eux-mĂȘmes ».
« La boutique sera aussi un lieu de rencontre » prĂ©cise Christian Renault, le prĂ©sident du Secours Catholique de la CorrĂšze. « Les bĂ©nĂ©voles proposeront un cafĂ© et discuteront avec les prisonniers ». Une maniĂšre de recrĂ©er du lien chez des dĂ©tenus souvent isolĂ©s qui ne reçoivent que rarement voire jamais de visite. Et c’est souvent le cas des plus indigents, nombreux Ă  Uzerche, notamment parmi les prisonniers Ă©trangers. C’est aussi la raison pour laquelle les contributions demandĂ©es aux dĂ©tenus seront trĂšs modiques : 2 euros pour les plus fortunĂ©s par vĂȘtement. Et seulement 10 centimes pour les plus dĂ©munis. Et l’argent collectĂ© reviendra d’une certaine maniĂšre aux dĂ©tenus. Il servira au financement d’autres actions menĂ©es par l’association dans le centre, comme les colis de NoĂ«l, l’Ă©criture de lettres ou l’accueil des familles au parloir.
France bleu