L’introduction d’objets illicites dans les Ă©tablissements pĂ©nitentiaires est en forte hausse, alors que les dispositifs de sĂ©curitĂ© manquent d’efficacitĂ©. En effet selon un syndicaliste on compte majoritairement trois façon de faire rentrer ces objets : le transfert d’objets par les parloirs, la projection de colis par dessus le mur de l’Ă©tablissement, et le trafic avec les personnes de l’extĂ©rieur. De nouveaux moyens sont mis en Ĺ“uvre pour ces « livraisons » notamment l’utilisation de drones. 20.000 portables ont Ă©tĂ© dĂ©couverts au premier semestre 2017 dans l’ensemble des Ă©tablissements pĂ©nitentiaires. La surpopulation carcĂ©rale, le manque d’effectifs et le budget sont les principaux freins Ă  ces problèmes de sĂ©curitĂ©.

Le point.fr