Tout a commencĂ© dans la nuit de dimanche Ă  lundi au centre penitentiaire de Lille Loos Sequedin par un feu de cellule. Les surveillants sont intervenus Ă  l’aide d’appareils respiratoires isolants afin de secourir la dĂ©tenue. Le lundi une fouille au quartier d’isolement,ayant permis de rĂ©cupĂ©rer un tĂ©lĂ©phone portable, provoque la colère de certains caĂŻds qui depuis sèment le trouble dans la dĂ©tention. Ces derniers faisant des refus de rĂ©intĂ©grer des promenades et tapant aux portes afin de provoquer le personnel.

Source syndicale