Un détenu de la prison de Liancourt a été condamné à huit mois de prison, hier. Il avait blessé cinq surveillants qui essayaient de le maîtriser.
Prendre des coups, cela ne fait pas partie du métier de surveillant », a plaidé l’avocate de cinq surveillants de la prison de Liancourt
Cinq surveillants ont dû intervenir pour maîtriser Siley Olengela-Diop, libérable en 2023. En se débattant, le détenu a porté des coups aux employés de l’administration pénitentiaire. L’un d’eux a été mordu au sang, deux autres se sont vus prescrire trois semaines d’arrêt maladie pour des blessures aux épaules.
«Je l’ai mordu car il m’a poussé» 
Sur lui, deux téléphones portables et 200 euros en liquide
Siley Olenga-Diop Ă©cope finalement de huit mois de prison ferme. Il devra indemniser les cinq surveillants, en leur versant entre 200 et 700 euros.
Source: Courrier Picard