Comme nous vous l’annoncions le 31 aoĂ»t un surveillant de la prison de Bordeaux-Gradignan s’Ă©tait fait agresser. 

Comme le souligne Hubert gratraud, dĂ©lĂ©guĂ© syndicale Force ouvrière, le surveillant est très choquĂ©, et s’est vu fixĂ© une interruption temporaire de travail de quatre jours.

Ce même syndicat a lancé un appel à la mobilisation pour le mardi 5 septembre. Il prévoit de bloquer le centre penitentiaire dès sept heures du matin.

Sudouest.fr