Un surveillant de la prison de Fleury-MĂ©rogis a Ă©tĂ© condamnĂ©  Ă  3 mois de prison avec sursis.

Selon le Parisien, le 27 juin un détenu a refusé de rentrer de la promenade. Le surveillant dit alors être intervenu pour aider ses collègues à le maîtriser.

Mais c’est lui qui ne s’est pas controlĂ©. Après avoir chutĂ© au sol avec le dĂ©tenu, il lui a donnĂ© un coup de pied en plein visage.
Un geste condamné et dénoncé par ses collègues.
« En 10 ans, je n’ai jamais frappé un détenu. Je me suis laissé dépasser par la fatigue, le stress », s’est justifié le surveillant.