Le tribunal administratif de Bastia a annulé jeudi la décision du directeur interrégional des services pénitentiaires de Marseille de retirer son agrément en qualité d’aumônier des prisons de culte musulman à un imam.

Le religieux, qui intervenait Ă  la prison de Borgo, avait fait l’objet d’une fiche S.Lors d’une rĂ©union publique tenue dans l’école les jardins de l’empereur Ă  Ajaccio au printemps 2016, il lui Ă©tait notamment reprochĂ© d’avoir refusĂ©, de serrer la main Ă  des femmes prĂ©sentes ce jour-lĂ , ce qu’il n’avait pas contestĂ©.

L’administration pĂ©nitentiaire faisait Ă©galement Ă©tat d’une « note blanche » du ministère de l’intĂ©rieur, selon laquelle « un changement d’attitude et de comportement » avaient Ă©tĂ© relevĂ©s.

Pour fonder sa décision, le tribunal a estimé que le ministre de la justice ne produisait aucun élément de nature à démontrer la réalité des faits reprochés.

France3