🇫🇷 Prison: Le plan antiterrorisme de Emmanuel Macron 

Il veut en faire l’une des prioritĂ©s de son quinquennat. La lourde question du terrorisme islamiste est un point central dans la politique d’Emmanuel Macron. Devant les prĂ©fets, mardi 5 septembre, le chef de l’État a prĂ©sentĂ© et dĂ©taillĂ© son projet pour lutter contre ce flĂ©au de notre sociĂ©tĂ©. 

Il a notamment détaillé certaines mesures concernant les établissements pénitentiaires français.

Alors que le seul centre de dĂ©radicalisation de France a fermĂ© ses portes, faute de pensionnaires, depuis le mois de fĂ©vrier, « une expĂ©rimentation d’un centre de personnes radicalisĂ©es, sous main de justice, sera arrĂŞtĂ©e d’ici la fin de l’annĂ©e ».

Renforcement du renseignement dans les prisons, en 2016, le gouvernement comptait 1.336 dĂ©tenus « identifiĂ©s comme radicalisĂ©s », contre 700 en 2015. La rapiditĂ© et l’ampleur du phĂ©nomène de radicalisation dans le milieu pĂ©nitentiaire inquiètent les autoritĂ©s. Après l’abandon des unitĂ©s spĂ©cialisĂ©es mises en place par Christine Taubira en janvier 2016, un nouveau plan d’action avait Ă©tĂ© Ă©laborĂ©. Mais Emmanuel Macron a commandĂ© une « nouvelle stratĂ©gie de prise en compte des personnes radicalisĂ©es dans les prisons » au nouveau directeur de l’administration pĂ©nitentiaire, StĂ©phane Bredin. 

RTL.fr

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.