Un couple de quadras installé dans le quartier Beausoleil vit un cauchemar de nuit comme de jour, leur jardin situé en contrebas de cellules de la maison d’arrêt de Montauban,sert aux détenus et à leurs complices restés à l’extérieur, de zone d’envoi de petits colis.

On retrouve dans ces baluchons hissĂ©s par des fils de pĂŞche depuis les cellules des radios, tĂ©lĂ©phones, couteaux, cigarettes, de la viande sĂ©chĂ©e… 

Une rĂ©union Ă  laquelle sont attendus administration pĂ©nitentiaire, prĂ©fecture, police et mairie doit se tenir mardi 12 septembre dans le jardin en prĂ©sence de riverains excĂ©dĂ©s. Nombreux espèrent que les travaux d’installation de filets anti-projections venant de dĂ©marrer, règlent enfin le problème. Le chantier doit durer trois mois.

La dépêche