Jovani Longeard, 23 ans, est dĂ©tenu Ă  Caen (Calvados). A l’occasion d’une fouille de sa cellule, deux lettres glissĂ©es Ă  l’intĂ©rieur de son Coran inquiètent particulièrement les autoritĂ©s. Dans ces textes, par deux fois il mentionne sans dĂ©tour sa dĂ©sormais appartenance au mouvement djihadiste.

Le jeune homme affirme qu’il avait complètement oubliĂ© ces textes depuis qu’il ne frĂ©quente plus Djamel Beghal, rencontrĂ© en prison en 2015, Ă  Rennes, et considĂ©rer comme le mentor des frères Kouachi, les meurtriers de Charlie Hebdo. 

Le prévenu est condamné à 18 mois de prison ferme avec un suivi socio-judiciaire de cinq ans à sa sortie de prison. Tout irrespect du suivi entraînerait la peine déjà prévue de cinq ans de prison ferme.

La manche libre