Le dĂ©tenu qui avait agressĂ© un surveillant penitentiaire de la maison d’arrĂŞt de Bordeaux Gradignan a Ă©copĂ© de six mois de prison ferme avec un mandat de dĂ©pĂ´t Ă  l’audience par le tribunal correctionnel.
Les faits remontent au 31 aoĂ»t dernier. Ce dĂ©tenu, dĂ©jĂ  connu pour des actes de violences envers des personnels de l’administration pĂ©nitentiaire, avait agressĂ© un surveillant Ă  la lame de rasoir. 

L’agent avait eu la prĂ©sence d’esprit de se protĂ©ger avec ses mains et n’avait Ă©tĂ© que lĂ©gèrement blessĂ© au niveau des avant-bras, mais très choquĂ©. 

Quelques jours après cette agression, des surveillants avaient manifesté devant les portes de la prison de Gradignan, à l’appel du syndicat Force ouvrière-Pénitentiaire. Les manifestants dénonçaient une « montée de l’insécurité » dans le centre pénitentiaire qui accueille 700 détenus pour 420 places.
Sud Ouest