Ce jeudi 14 septembre 2017,Ă©tait jugĂ© au tribunal correctionnel d’Alençon, un dĂ©tenu du centre penitentiaire de CondĂ©-sur-sarthe.

Il comparaissait pour deux faits distincts : outrage à quatre gendarmes en charge de son escorte en région parisienne le 14 juin 2016 puis violences envers un co-détenu à Condé-sur-Sarthe le 3 avril dernier.

Le prévenu est un homme de 36 ans, grand et à la carrure imposante. Mais ces mots sont recherchés et son attitude calme. Il donne sa version des faits au président : « on repartait de la cour d’Appel de Paris et j’avais demandé à me soulager et fumer une cigarette avant de reprendre la route. Il y avait beaucoup de monde et on a attendu très longtemps dans la cour. Et les agents m’ont dit qu’il fallait que je me retienne… » Le ton monte, le prévenu est mis sans ménagement dans le fourgon. Il insulte et menace les agents puis finit par uriner dans le véhicule… « Il y a la loi, mais il y a la nature aussi » résume-t-il.

Concernant les faits à Condé-sur-Sarthe, « j’ai répondu à une menace » explique le trentenaire. Il a agressé un codétenu dans la cour de promenade, un codétenu qui selon les dires du prévenu voulait l’agresser avec un couteau.

Le prévenu a été reconnu coupable et condamné à dix mois de prison ferme (avec mandat de dépôt).

Actu.fr