Dans la matinĂ©e d’hier, le centre de dĂ©tention d’Ecrouves a reçu l’association prĂ©vention routière.

Comment boucler correctement sa ceinture de sécurité ? Se rendre compte de son état d’ivresse alcoolique ? Une soixantaine de détenus volontaires ont expérimenté ces différents cas de figure grandeur nature.

Laurent Graillot, policier et membre de l’association, plutôt satisfait de cette rencontre avec la population carcérale. « En descendant de la voiture, l’un m’a dit : j’ai parloir ce week-end, j’en parlerai à mes proches. Pour moi, la journée est gagnée ! »

L’après-midi, ces ateliers ont migré pour proposer la même action au centre de détention de Toul.

Est républicain