Le syndicat UFAP UNSA Justice a fait savoir qu’il ne comprenait pas les nouvelles mesures concernant l’isolement du dĂ©tenu Salah Abdeslam, tristement cĂ©lĂšbre pour ĂȘtre le seul rescapĂ© des attentats du 13 novembre 2015.

Le retrait du plexiglas posĂ© devant la fenĂȘtre de sa cellule, la fin du dispositif de sĂ©paration lors des parloirs. Autant de mesures que l’organisation syndicale regrette car elle pense que cela va rendre possible l’introduction d’objets ou de moyens de communication pour ce dĂ©tenu qu’elle considĂšre comme un « soldat, un combattant  » parfaitement prĂ©parĂ© Ă  subir ce type de situation, tant physiquement que mentalement…