Un dangereux détenu du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville profite d’un transfert vers l’hôpital central de Nancy pour fausser compagnie à l’escorte pénitentiaire. Avant d’être repris par la police.

Ce détenu âgé d’une quarantaine d’années était extrait de sa cellule afin de bénéficier d’une consultation à l’hôpital central de Nancy. Mais à l’arrivée du fourgon de l’administration pénitentiaire dans l’enceinte du CHU, peu avant 14 h, l’individu s’évaporait dans les rues de la ville. « Quand les agents ont ouvert la porte du véhicule, il les a bousculés avant de prendre la fuite », confirme simplement Hugues Stahl, directeur du CP de Nancy-Maxéville.

 Initialement engagĂ©s pour encadrer la manifestation contre la loi travail, deux motards se dĂ©tournaient de leur mission pour se lancer aux trousses de l’évadĂ©. Avec succès. Le quadragĂ©naire – un braqueur chevronnĂ© Ă  qui il reste une petite dizaine d’annĂ©es de prison Ă  purger – Ă©tait interpellĂ© peu après 14 h, dans le secteur de la rue des Jardiniers, Ă  un plus d’un kilomètre de l’hĂ´pital.

Est républicain