🇫🇷 NĂ®mes: Des dĂ©tenus attaquent l’État en justice pour « mise en danger de la vie d’autrui »

L’affaire commence en aoĂ»t dernier, lorsque quatre dĂ©tenus de la maison d’arrĂŞt, connue pour son taux Ă©levĂ© de surpopulation (environ 400 dĂ©tenus pour 190 places), dĂ©cide de poursuivre l’Etat. Ils dĂ©noncent les conditions de vie dĂ©plorables liĂ©es Ă  la surpopulation carcĂ©rale.
L’avocate des quatre dĂ©tenus, Me Khadija Aoudia, reproche entre autres Ă  la prison d’avoir « exposĂ© les personnes dĂ©tenues et le personnel pĂ©nitentiaire Ă  un risque immĂ©diat de mort ou de blessures » en laissant « perdurer la surpopulation carcĂ©rale (…), l’incarcĂ©ration de personnes atteintes de pathologie mentale mises en cellule avec des personnes particulièrement vulnĂ©rables (…), l’incarcĂ©ration de personnes atteintes de maladies transmissibles (VIH, hĂ©patite B, etc…), l’insalubrité ».
Huffingtonpost

Ă€ Lire :  🇫🇷 Douai : Un dĂ©tenu agresse et envoie deux surveillants de la prison Ă  l'hĂ´pital

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.