Le dĂ©tenu avait bien prĂ©parĂ© son coup… Ce dimanche matin, trois surveillants de prison ont Ă©tĂ© agressĂ©s au sein de l’hĂ´pital Pasteur II Ă  Nice. 

Un peu plus tôt, le détenu s’est « un peu coupé » les veines et trois gardiens ont dû, alors, procédé à son extraction direction les urgences du CHU.
Il avait rĂ©ussi Ă  dissimuler sur lui de la vaseline et une lame en cĂ©ramique, indĂ©celable par les dĂ©tecteurs de mĂ©taux. 

Sur place, il a demandé à l’un des trois surveillants de lui apporter un pistolet pour uriner.
Seul avec seulement deux gardiens, il a réussi à enlever ses menottes grâce à la vaseline, a bondi lame à la main et pris un gardien en otage.

Les deux surveillants ont tenté de le maîtriser, en attendant leur collègue.Ils ont fini par réussir à le contenir. Non sans être touchés. L’un des gardiens a pris un coup de couteau au-dessus du genou et est blessé au doigt.
Une surveillante a pris des coups de défense.
Le directeur de la maison d’arrêt de Nice, Jean-François Désire est attendu à l’hôpital.
Les gardiens sont très choquĂ©s…
Nice matin