Hormis le personnel et le médical, plus rien n’entre ni ne sort de la prison de Châlons-en-Champagne, depuis ce lundi à 6 h 45. Les agents, en repos ou en congés annuels (ils n’ont pas le droit de débrayer), se relaient pour bloquer les accès piétons et véhicules, à l’appel du syndicat majoritaire FO. Ils dénoncent l’absence de dialogue social avec la nouvelle direction et une gestion inhumaine de la structure. Le mouvement sera reconduit ce mardi afin d’inciter la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Strasbourg à résoudre ces problèmes
L’union