Depuis quelques mois le centre pénitentiaire du Havre fait face à une recrudescence de projections dans les cours de promenade.

Ce mercredi, ce ne sont pas moins de 18 téléphones portables et une dizaine de chargeurs, qui ont été découverts par les surveillants de l’établissement suite à des projections.

Le syndicat UFAP s’inquiète de cette situation et demande Ă  son administration plus de moyens pour mettre un terme Ă  ses agissements. Elle demande Ă©galement que des fouilles sectorielles soit organisĂ©es au sein de la prison.