Le centre de dĂ©tention de Casabianda, appelĂ© «prison ouverte» en l’absence de murs d’enceinte et du rĂ©gime de libre circulation des dĂ©tenus, a Ă©tĂ© ouvert en 1948. 

L’affaire est sordide, c’est dans ce centre qui peut accueillir 196 prisonniers,presque tous condamnés pour des infractions à caractère sexuel et considérés comme présentant de bonnes perspectives de réinsertion que l’un d’eux avait été mis en cause pour avoir frappé depuis plusieurs mois des agneaux à coups de pied au ventre, avant de les noyer dans les abreuvoirs et pour avoir jeté un ovin vivant dans le feu.

Le tribunal correctionnel de Bastia l’a condamné à 6 mois de prison supplémentaires.

Paris Match