🇫🇷 Fresnes: Attentat dĂ©jouĂ©: les surveillants pĂ©nitentiaires « sont aujourd’hui des cibles »

ContactĂ© par franceinfo lundi 9 octobre, après les rĂ©vĂ©lations concernant un projet d’attentat dĂ©jouĂ© dans la prison de Fresnes (Val-de-Marne), Emmanuel Baudin, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Syndicat national pĂ©nitentiaire force ouvrière (SNPFO), a expliquĂ© que les personnels pĂ©nitentiaires Ă©taient « aujourd’hui des cibles ».

« Je pense que les personnels doivent ĂŞtre très prudents, a-t-il alertĂ©. Il y a des notes qui sont publiĂ©es : ne pas sortir en uniforme, il faut faire attention sur les rĂ©seaux sociaux. Il faut que les personnels pĂ©nitentiaires fassent très attention. Ils sont aujourd’hui des cibles ».

D’après Emmanuel Baudin, les gardiens de prison sont « visĂ©s Ă  l’intĂ©rieur, c’est une rĂ©alitĂ©. A l’extĂ©rieur on se sait menacĂ©s aussi, puisqu’il y a eu des appels de Daesh il n’y a pas si longtemps Ă  tuer des surveillants, des policiers, etc. »

Ă€ Lire :  🇫🇷 PĂ©nitentiaire : les nouvelles tenues des surveillants font polĂ©mique

Un projet d’attentat menĂ© par deux dĂ©tenus radicalisĂ©s âgĂ©s de 22 et 28 ans depuis une cellule de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) a Ă©tĂ© dĂ©jouĂ© la semaine dernière, a appris lundi soir franceinfo de source judiciaire.

Les contours de l’attaque, qui devait avoir lieu Ă  l’extĂ©rieur de la prison de Fresnes, sont encore flous, mais selon le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du SNPFO, le projet d’attentat « visait des forces de l’ordre : policiers, personnels pĂ©nitentiaires », des informations confirmĂ©es Ă©galement Ă  franceinfo de source proche du dossier.

Emmanuel Baudin prĂ©cise « qu’en Ă©coutant [les dĂ©tenus] sur les tĂ©lĂ©phones portables qu’ils avaient en cellule, les communications vers l’extĂ©rieur, on a pu empĂŞcher qu’ils mettent en application en sortant de prison ce projet d’attentat ».
France tv info

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.