Un détenu affirme que trois surveillants du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin l’auraient violé avec une matraque. La police judiciaire a ouvert une enquête.

Les faits se seraient dĂ©roulĂ©s il y a quelques jours. Après une tentative de rĂ©bellion, un dĂ©tenu, connu pour des faits de droit commun et de viol, aurait Ă©tĂ© immobilisĂ© par trois surveillants. L’homme affirme que l’un des surveillants l’aurait alors violĂ© Ă  l’aide d’une matraque. 

Une version que contestent vigoureusement les trois surveillants. Ils doivent ĂŞtre entendus aujourd’hui par la police judiciaire. 

Le Parisien