Les agents manifestent notamment contre des conditions de travail détériorées…

  • La maison d’arrĂŞt hĂ©raultaise compte environ 900 dĂ©tenus pour moins de 600 places.
  • Depuis des annĂ©es, les agressions se multiplient Ă  la prison.
  • Des feux de palettes ont Ă©tĂ© allumĂ©s tĂ´t ce mardi matin.

Victimes d’une recrudescence des agressions et des tentatives d’agressions depuis plusieurs années, les agents pénitentiaires de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier, se sont mis en grève tôt ce mardi matin.
A des kilomètres à la ronde, une épaisse fumée noire, provenant de feux de palettes allumées devant les issues de la prison, témoignait de l’importante mobilisation.
Les agents ont bloqué les entrées et les sorties, paralysant l’activité carcérale.

Pour les syndicats, la surpopulation de la prison, située en périphérie de Montpellier entraîne des conditions de travail détériorées : la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone compte 900 détenus environ, pour une capacité de moins de 600 places
20 minutes